Bénédicte (dimanche, 07 décembre 2014 18:32)

Maman de deux garçons que j'ai allaité un peu plus de 19 mois chacun avec beaucoup de bonheur, l'allaitement de mon 3ème enfant, une fille, était une évidence et je partais confiante, persuadée que tout se passerait naturellement le mieux du monde et décidée à allaiter aussi longtemps que possible ...
Seulement voilà, dès la 1ère tétée, l'impression que quelque chose n'allait pas et les douleurs sont apparues, suivies de crevasses profondes ... Je demande à ce qu'on regarde le frein de langue de mon bébé, qu'on coupe car effectivement il est trop prononcé. Malheureusement, rien ne s'arrange et mon bébé tète toujours de la même manière, aggravant les crevasses à chaque tétée et me causant une douleur difficilement supportable.
Je prends contact avec Isabelle qui se déplace dès le jour de mon retour à la maison et m'indique que, selon elle, le frein est postérieur et doit être recoupé par un stomato. Le rendez-vous est pris pour la semaine suivante, le geste est fait ... mais toujours pas de mieux. Mon moral est au plus bas et je crois de moins en moins pouvoir allaiter ma puce un jour normalement car je tire mon lait toutes les 3 heures et nous lui donnons au biberon, le temps que mes crevasses cicatrisent. Coûte que coûte, même si c'est difficile, je suis résolue à ce qu'elle n'ait que mon lait, à défaut de mon sein.
Isabelle me donne alors les coordonnées d'un kinésithérapeute spécialisé dans les troubles ORL. Après 3 séances et des exercices à faire à la maison pour rééduquer la bouche de ma fille, j'ai enfin pu la remettre au sein exclusivement, après 25 jours de galère. Chaque tétée lui a ensuite permis d'améliorer sa technique et j'ai pu définitivement arrêter de lui donner des biberons et de tirer mon lait.
Aujourd'hui, nous avons un allaitement tout à fait serein et chaque tétée est un vrai bonheur, alors qu'au début, je désespérais de pouvoir le faire et y croire un jour ....
Isabelle a sauvé mon allaitement, tout bonnement, en me mettant en contact avec des personnes compétentes dans le cas de ma fille et en m'insufflant de l'espoir quand je n'y croyais plus. Tout ça représente énormément pour moi et je n'ai pas assez de mots pour lui dire Merci !
Bénédicte et Camille, 1 mois 1/2



Géraldine :

Un premier bébé...un échec d'allaitement,
un second bébé...une volonté de réussir !
Isabelle a su me rassurer dans mes gestes, a pu déceler les causes de douleurs que des médecins n'arrivaient pas à identifier, elle a toujours su me respecter et m'écouter, et adapter son discours à mes choix, mes envies...
Elle a tant et si bien fait son travail que je l'ai contactée il y a peu pour une démarche de sevrage que je n'arrivais pas à mettre en place avec mon "grand" bébé de 30 mois...
Je suis sûre qu'en l'ayant rencontrée pour mon premier enfant, elle m'aurait accompagnée, hélas je ne la connaissais pas !
Une chose est sûre, elle a ma confiance, et je lui dois la formidable histoire d'allaitement que je viens de vivre avec mon enfant...
Merci à toi Isabelle !

Sandrine
Après un 1er allaitement raté (je ne connaissais pas Isabelle!), une volonté de fer pour bébé n°2... mais voilà, ce bébé n'arrive pas à téter...! Isabelle est venue à la maison 6 jours après la naissance, et grâce à elle, nous avons su qu'il y avait un problème de succion, elle nous a donné des contacts et des démarches possibles, tout en nous laissant le choix de nos décisions. Merci pour tout le suivi par mail ensuite, il m'a été d'une grande aide!!
Au final, un bébé qui n'arrivera finalement toujours pas à téter, mais qui aura eu du lait maternel pendant 4 mois - et je n'aurais pas tenu aussi longtemps sans soutien.
Merci encore, Isabelle, pour ces connaissances et ce soutien sans limite!
En tout cas, on se sent encore bien plus armés pour un n°3 !



Sophie :

C'est avec plaisir que j'apporte mon témoignage sur mon expérience qui peut apporter plein d'espoir à d'autres maman dans la même situation et pour dire que l'obstination a parfois du bon!
Je suis déjà maman de 2 enfants que j'ai allaités : le 1er sans aucun problème pendant 8 mois et le 2ème avec + de difficultés pendant 6 mois (à cause de l'existence d'un RGO qui rendait tout compliqué)... tout ça pour expliquer mon obstination car je savais ce qu'était l'allaitement et pour dire que tous les allaitements sont différents mais au total, je persiste à penser que c'est une relation mère/enfant incomparable et riche.
Pour mon 3ème enfant, les difficultés ont commencé dès la maternité. Malgré un poids de naissance de 4kg400 et l'impression qu'il tétait beaucoup (ou plus exactement qu'il demandait beaucoup), bébé perdait du poids... A 10 jours de vie, il était arrivé à 3kg800, pleurait beaucoup et ... moi aussi du coup !

Une amie pédiatre m'a conseillée l'hospitalisation en néonat pour une prise en charge globale : au total, au bout de 5 jours d'hospit, bébé passait progressivement mais surement aux biberons et on mettait mon échec d'allaitement sur le compte d'une dépression post-partum!!! Or, j'étais dépressive justement parce que je ne comprenais pas pourquoi ça ne fonctionnait pas !
Dès que je suis rentrée à la maison, j'ai abandonné progressivement les biberons en ne gardant que celui de fin de journée et surtout je n'hésitais pas à mettre souvent bébé au sein nuit et jour : cela occasionnait beaucoup de fatigue mais je n'avais pas trouvé d'autres solutions (bébé a réussi alors à récupérer son poids de naissance en 1 mois)...
jusqu'au jour où une amie sage-femme m'a donné un article écrit par Isabelle Steffan-Robert sur "les bébés qui ne savent pas téter".
N'habitant pas la même région que l'auteure, elle m'a conseillé de rencontrer une de ses collègues sur Paris (Léa Cohen). J'ai rencontré Léa avec bébé dans le cabinet d'un ORL et tout 2 était d'accord pour dire que le problème de bébé était un frein de langue postérieur serré qui l'empêchait d'avoir une succion correcte. Une frénectomie a été faite en quelques secondes sans douleur pour bébé.
Progressivement les choses se sont améliorées avec une prise de poids de plus en plus correcte, des tétées plus espacées et l'abandon des biberons !!!
Au 5èmemois, bébé a presque pris 1 kg et 4 cm!!
Aujourd'hui, il a un peu plus de 6 mois, pèse plus de 8 kg et est toujours allaité!
Un gros merci à Léa et Isabelle!

Marie 

 

Je ne peux que recommander Isabelle. Sa gentillesse, sa patience, son dévouement pour la cause lactée. Mon fils de 21 mois tête toujours énormément et j'en suis comblée. Je n'ai jamais eu de soucis, mais si j'en ai je sais vers qui me tourner. C'est une amie qui est revenue de chez le généraliste un jour et qui lui a dit "dans votre état -depression post partum il faut arrêter d'allaiter"... Gloups, c'était justement ce qu'elle ne voulait pas faire et qui la maintenait en relation étraoite avec sa fille! Un coup de fil à Isabelle, une visite et hop, c'était reparti ! Merci beaucoup... pour elles et la petite a été allaitée 14 mois !

(lundi, 17 septembre 2012 23:37)

 

 


Commentaires: 3
  • #3

    Mimi (vendredi, 16 février 2018 03:47)

    Je tiens vraiment à remercier du fond du cœur Isabelle pour l aide qu elle m'a apportée ,j étais dans une situation tres tres délicate Avec mon allaitement au point où je pensais à abondonez et ca m'a complètement déprimé et affecte ma vie ...j admire sa grande patience ,le temps qu elle prends à lire et à expliquer en détails ....elle allait jusqu'au bout avec chaque obstacle , je tiens à la féliciter pour son great job , je tiens à préciser que moi j habite dans un autre pays ,elle a prit tout son temps à m écrire et m' expliquer en détails , tres professionnelle ,on sens l amour de son métier qu elle exerce AVC passion ......je la recommande vivement ,je suis persuadée qu elle réglera tout les soucis la où elle passe car c est une personne qui se donne à fond .....mille merci à toi Isabelle ,je te souhaite plein plein de sucées tu le mérites !!

  • #2

    Bénédicte (dimanche, 07 décembre 2014 18:32)

    Maman de deux garçons que j'ai allaité un peu plus de 19 mois chacun avec beaucoup de bonheur, l'allaitement de mon 3ème enfant, une fille, était une évidence et je partais confiante, persuadée que tout se passerait naturellement le mieux du monde et décidée à allaiter aussi longtemps que possible ...
    Seulement voilà, dès la 1ère tétée, l'impression que quelque chose n'allait pas et les douleurs sont apparues, suivies de crevasses profondes ... Je demande à ce qu'on regarde le frein de langue de mon bébé, qu'on coupe car effectivement il est trop prononcé. Malheureusement, rien ne s'arrange et mon bébé tète toujours de la même manière, aggravant les crevasses à chaque tétée et me causant une douleur difficilement supportable.
    Je prends contact avec Isabelle qui se déplace dès le jour de mon retour à la maison et m'indique que, selon elle, le frein est postérieur et doit être recoupé par un stomato. Le rendez-vous est pris pour la semaine suivante, le geste est fait ... mais toujours pas de mieux. Mon moral est au plus bas et je crois de moins en moins pouvoir allaiter ma puce un jour normalement car je tire mon lait toutes les 3 heures et nous lui donnons au biberon, le temps que mes crevasses cicatrisent. Coûte que coûte, même si c'est difficile, je suis résolue à ce qu'elle n'ait que mon lait, à défaut de mon sein.
    Isabelle me donne alors les coordonnées d'un kinésithérapeute spécialisé dans les troubles ORL. Après 3 séances et des exercices à faire à la maison pour rééduquer la bouche de ma fille, j'ai enfin pu la remettre au sein exclusivement, après 25 jours de galère. Chaque tétée lui a ensuite permis d'améliorer sa technique et j'ai pu définitivement arrêter de lui donner des biberons et de tirer mon lait.
    Aujourd'hui, nous avons un allaitement tout à fait serein et chaque tétée est un vrai bonheur, alors qu'au début, je désespérais de pouvoir le faire et y croire un jour ....
    Isabelle a sauvé mon allaitement, tout bonnement, en me mettant en contact avec des personnes compétentes dans le cas de ma fille et en m'insufflant de l'espoir quand je n'y croyais plus. Tout ça représente énormément pour moi et je n'ai pas assez de mots pour lui dire Merci !
    Bénédicte et Camille, 1 mois 1/2

  • #1

    Marie (lundi, 17 septembre 2012 23:37)

    Je ne peux que recommander Isabelle. Sa gentillesse, sa patience, son dévouement pour la cause lactée. Mon fils de 21 mois tête toujours énormément et j'en suis comblée. Je n'ai jamais eu de soucis, mais si j'en ai je sais vers qui me tourner. C'est une amie qui est revenue de chez le généraliste un jour et qui lui a dit "dans votre état -depression post partum il faut arrêter d'allaiter"... Gloups, c'était justement ce qu'elle ne voulait pas faire et qui la maintenait en relation étraoite avec sa fille! Un coup de fil à Isabelle, une visite et hop, c'était reparti ! Merci beaucoup... pour elles et la petite a été allaitée 14 mois !

Pour apparaître dans le livre d'or, envoyez-moi vos témoignages :

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.